Les vedettes du Salon de l’auto de Montréal 2018

Les vedettes du Salon de l’auto de Montréal 2018

Par Philippe Laguë
(Photos : François Prud’Homme)

Honda Clarity

Adversaire avouée de la Chevrolet Volt et de la Toyota Prius Prime, la Clarity est une hybride rechargeable dont l’autonomie en mode 100% électrique est estimée à 76 km. Le moteur thermique est un 4-cylindres de 1,5 litre et la puissance combinée des deux motorisations est de 212 chevaux. Son prix : 40 000 $

Kia Forte

Présentée à Detroit, la Forte 2019 a fait le voyage à Montréal. La Forte de troisième génération reprend le moteur de sa devancière (4-cylindres 2 litres) mais pour la première fois, il est jumelé à une boîte à variation continue (CVT). Comme le veut une tendance généralisée dans l’industrie automobile, elle est plus longue, plus large et plus haute que le modèle qu’elle remplace.

Nissan Kicks

Nouveau modèle, nouveau nom : le Kicks remplace le Juke et s’ajoute aux autres VUS, petits, moyens et grands, de la gamme Nissan (Qashqai, Rogue, Murano, Pathfinder et Armada). Ses roues motrices sont à l’avant et contrairement au Juke, il n’a pas droit au rouage intégral, ce qui est paradoxal pour ce type de véhicule. Pas de boîte manuelle au menu non plus. Le moteur est un 4-cylindres de 1,6 litre, jumelé à une transmission à variation continue (CVT).

Nissan Leaf

La nouvelle Leaf est, sans conteste, une des vedettes du Salon de Montréal. Renouvelée pour la première fois, elle voit son autonomie grimper à 240 kilomètres. Son prix est de 35 998 $ mais comme il s’agit d’un véhicule 100% électrique, elle est éligible au rabais de 8 000 $ du gouvernement provincial.

Subaru Ascent

Dévoilé au Salon de Los Angeles l’automne dernier, l’Ascent marque le retour de Subaru dans la catégorie des VUS intermédiaires, après une première tentative infructueuse avec le défunt (mais pas regretté) Tribeca. Il s’agit du plus gros véhicule jamais construit par ce constructeur : il compte trois rangées de sièges et peut accueillir jusqu’à huit passagers. Il a aussi droit à un nouveau moteur : un 4-cylindres de 2,4 litres turbocompressé, bon pour 260 chevaux. Conformément à la tradition Subaru, c’est un moteur de type Boxer, avec les cylindres à plat. Il se mesurera aux Chevrolet Traverse, Ford Explorer, Toyota Highlander, Honda Pilot et consorts.

Toyota Mirai

Toyota a surpris tout le monde à Montréal en annonçant la commercialisation de sa voiture hydrogène, la Mirai, au Québec. Présentée en 2014 au salon de Los Angeles, la Mirai n’est vendue que dans quelques marchés ciblés : Japon, Californie, Émirats arabes unis et quelques pays européens. Seulement deux bornes de recharge sont disponibles : une à Brossard, au bureau régional de Toyota; et l’autre à Trois-Rivières, au Centre de recherche sur l’hydrogène. On parle donc d’un produit ultra-niché. Le prix n’a pas été communiqué mais il devrait se situer autour de 60 000 $. La commercialisation de la Mirai s’inscrit dans le cadre d’un projet-pilote en collaboration avec le gouvernement du Québec.

Volkswagen Jetta

La Jetta 2019 est une des rares nouveautés présentées à Detroit à avoir fait le voyage à Montréal. Elle reprend le moteur de sa devancière, un 4-cylindres turbo de 1,4 litre, mais il peut être jumelé à deux nouvelles boîtes de vitesses : manuelle à six rapports ou automatique à huit rapports. La Jetta de septième génération est plus longue et plus large que sa devancière; quant à son design, il demeure, hélas, toujours aussi fade…

Volvo XC40

Le constructeur sino-suédois tente une première incursion dans le créneau des petits VUS de luxe. Son dernier-né, baptisé XC 40, se pose donc en rival des Audi Q3, BMW X1, Mercedes GLA et Lexus NX. Grosse commande. Seule la version T5 est offerte chez nous : son moteur est un 4-cylindres turbo de 2 litres (248 chevaux), jumelé à une boîte automatique à huit rapports. L’échelle de prix débute à 39 500 $.

Aussi rencontrées

Toyota Avalon

Kia Stinger

McLaren 720S

Ferrari

Ford Mustang Shelby

Toyota Kikai

Lamborghini

Ferrari F12tdf